Deuxième Forum Mondial de la Langue Française: créactivez-vous!

Créactivez-vous! FMLF 2015 ©Rémi da Troa

Créactivez-vous! FMLF 2015 ©Rémi da Troa

C’est au cri de “Créactivez-vous” que se tiendra du 20 au 23 juillet 2015  à Liège, en Belgique, le 2e Forum Mondial de la Langue Française. Savoir comment créer et agir dans et pour la francophonie est au coeur du Forum.

Mis en place sur l’initiative de l’Organisation Internationale de la Francophonie lors du XIIIe Sommet de la Francophonie à Montreux en Octobre 2010, par une décision unanime des chefs d’État et de gouvernement des pays membres, le Forum Mondial de la Langue Française répond à la nécessité d’un espace d’expression pour les jeunes francophones du monde entier. La 1re édition a eu lieu au Québec en 2012, l’édition 2015 a lieu à Liège.

Avec plus de 1500 participants, le Forum favorise la présence de jeunes francophones des pays du Sud et offre une tribune et un « coup de pouce » à celles et ceux qui sont l’avenir de la Francophonie. Destiné aux jeunes francophones porteurs de projets innovants, l’objectif du Forum est de favoriser les contacts, mettre en place des partenariats, et promouvoir la francophonie créative. Lieu unique et privilégié pour échanger, discuter et partager sur la créativité comme moteur d’innovation: économique et technologique, mais aussi sociale et culturelle , l’innovation est au coeur du développement au XXIº siècle et le FMLF est la vitrine internationale de l’innovation francophone.

Cette année cinq axes majeurs sont abordés autour du thème de la francophonie créative. L’éducation, l’économie, la culture et les industries culturelles, la relation entre langue et créativité et la participation citoyenne. L’éducation afin de promouvoir l’utilisation des nouvelles technologies dans l’enseignement de la langue et de créer de nouveaux canaux d’apprentissage. L’économie pour favoriser l’innovation créative, notamment dans le numérique, afin de positionner la langue française sur la scène internationale. La culture et les industries culturelles, pour la mise en valeur de l’identité et de la langue et pour faire de la culture un moteur de développement. La relation entre langue et créativité afin de réfléchir au rôle de la langue comme vecteur d’idées, notamment dans le contexte numérique actuel. Et enfin la participation citoyenne, pour que la culture soit un facteur d’inclusion et de démocratisation.

Un programme riche qui laissera bien-sûr la place aux activités culturelles, car en plus des débats et des conférences, de nombreuses expositions, projections et concerts sont prévus. Un belle initiative, alors créactivez-vous!

Par Victor Montoya